Production de vin de Gaillac à Perches

Vin de Perches

Le Domaine de Perches, près de Gaillac, bénéficie d’une situation idéale pour la production de vin grâce à son exposition plein sud et à la nature de sa terre.

Après de nombreuses années pendant lesquelles les vignes tombèrent presque en désuétude, les nouveaux propriétaires dans les années 80 firent un travail de plantation remarquable pour produire un vin digne de ce nom, en modernisant considérablement les méthodes de production. Le résultat de ce travail leur permit de gagner une belle réputation auprès de l’un des plus anciens négociants en vin au Royaume Uni, Berry Bros & Rudd.

Le vin de Gaillac

Les vignobles Gaillacois sont parmi les plus anciens de France. En outre, la plus ancienne coopérative de vin en France se trouve à Gaillac. Cependant, les vins de Gaillac sont longtemps restés dans l’ombre de ceux de Bordeaux ou de Bourgogne.

La production de vin de Gaillac date de l’époque romaine, comme en atteste la découverte de poterie romaine près du village de Montans. C’est là, en effet, que l’on produisait les amphores qui permettaient de transporter le vin de Gaillac le long du Tarn, jusqu’à Bordeaux.

Le vin du Domaine de Perches

Quand Alain acquit le domaine en 2013, il fut soucieux de préserver le lien entre Perches et le vin. Il confia l’entretien des vignes à Bernard Auque du Mas Pignou. Le pigeonnier à Perches a été également préservé et rénové. En effet, la fiente des pigeons était le seul fertilisant autorisé à être utilisé sur les vignes par les bénédictins. Il abrite aujourd’hui une famille de hiboux.

La rénovation des granges permit de retrouver des documents tout à fait insolites : des reçus datant des années 1961-1969 remis aux vendeurs de marc de raisin, utilisé pour la production d’eau-de-vie.

C’était peut-être un heureux hasard qui mena Alain à Perches. Après son premier été dans la région, il fit découvrir le vin de Gaillac à ses amis de Londres. Mais, ne pouvant transporter de vin en avion, il chercha à acheter du vin de Gaillac. Ce ne fut pas chose facile, et le seul qu’il trouva fut du blanc du Domaine de Perches ! Seize ans plus tard il achetait le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *